Contact
Feedback

SICK lève le voile sur l'Usine du futur

20 juin 2015

Avec son poste de traitement intralogistique, SICK AG montre l’optimisation autonome des processus visée par l’usine du futur.

 

Dans ce poste de traitement intralogistique équipé de capteurs hautes performances SICK, les données d’objet des éléments transportés sont générées en continu et analysées localement. L’appareil exposé présente la mise en réseau des données d’objet provenant de différents postes de traitement intralogistiques grâce à une solution de cloud computing. Lorsque des modifications de ces données d’objet sont détectées, par ex. si un colis est endommagé, le système génère de lui-même et automatiquement un message d’alarme, en transmettant toutes les données d’état disponibles, puis entame une optimisation du processus de qualité.

 

Des capteurs intelligents pour une transparence totale

 

Différents produits aux caractéristiques très variables sont transportés à des vitesses élevées, tout en étant pesés et mesurés. Les produits sont identifiés par des lecteurs de codes à caméra ou à faisceau laser, et leur volume est déterminé par des scanners laser, des rideaux de détection et des codeurs. En outre, un système de pesée intégré enregistre le poids de chaque produit.

La mission essentielle des capteurs consiste à garantir les performances du système pour le tri et le transport des marchandises. Outre les données d’objet, des données de performances sont générées en continu, par ex. sur l’état des capteurs, la vitesse du convoyeur ou la qualité des étiquettes. Ces données sont analysées par le logiciel Package Analytics de SICK, afin de donner une représentation complète de la situation locale réelle.

 

Big data : collecte et analyse fiables des données

 

La représentation locale peut être précisée, selon les besoins, à l’échelle de l’installation ou de l’usine, avant de transmettre les données dans le nuage. Les données envoyées par les capteurs peuvent être exploitées selon différents critères par les utilisateurs. On peut par ex. développer des applications permettant aux clients de localiser chaque marchandise pendant le transport, en assurant le suivi à partir d’un smartphone. Il est également envisageable de déclencher des alarmes en cas de problèmes de performances ou de défaillances, et de détecter les modifications d’état des produits dans la chaîne logistique.

 

On peut alors gérer les performances et l’état des produits à l’échelle d’une entreprise multinationale ou d’un consortium de production mondial. Le système permet non seulement d’effectuer le contrôle local des performances en temps réel, d’automatiser et d’optimiser les process à partir du cloud, mais offre une multitude de nouvelles possibilités de traitement et d’exploitation des données centralisées.

 

Vers le haut