Contact
Feedback

Continental Automotive fait confiance à SICK

Sécurité dans les espaces de travail collaboratifs

Dans son site de production de Foix, CONTINENTAL a initié depuis 2016, le déploiement de robots collaboratifs, avec la volonté d’améliorer l’ergonomie des postes de travail et d’augmenter la compétitivité de ce site au plan international. La manipulation répétitive des pièces est désormais la tâche des robots. Les opératrices et opérateurs peuvent ainsi se consacrer à d’autres tâches moins pénibles et plus valorisantes. La collaboration homme-robot devient une source de productivité et de bien-être pour tous. 

 

Le site de production CONTINENTAL de Foix dans l’Ariège,  emploie 400 personnes et est spécialisé dans la production de boîtiers de contrôle, de calculateurs moteurs et de systèmes de commande pour véhicules électriques. 

 

Les lignes de production sont constituées d’équipements disposés autour d’une boucle. Les robots sont mis en œuvre au sein des lignes afin de gérer en automatique le flux de pièces entre les différents équipements de fabrication. Certaines tâches du processus de fabrication ou d’optimisation de la production,  imposent néanmoins l’intervention humaine dans l’espace de travail du robot. Cet espace de travail commun constitue l’espace de travail collaboratif.

 

Faire coïncider productivité, accès et sécurité

 

Pour Fabrice Lemonnier – Production Equipment Manager – et son équipe, les défis de cette collaboration entre les robots et les personnes étaient de faire coïncider productivité, en conservant un accès facile aux équipements et sécurité des personnes dans cet espace collaboratif. Pour ce faire, les protections mécaniques et autres cloisons devaient être réduites au minimum. L’implantation des robots et des équipements devait également être réalisés dans un souci d’économie de surface au sol.
 
« Dans nos applications, le robot est en arrêt sûr, entraînement actif et contrôle du couple, pendant l’interaction avec l’opérateur dans l’espace collaboratif, explique Fabrice Lemonnier. Pour gagner en temps de cycle, l’accès à la zone est ouvert, il est donc indispensable de protéger l’accès à la cellule robotisée et d’interdire tout mouvement du robot tant qu’une personne est présente dans la zone. Nous avons fait appel à SICK afin de nous conseiller sur les aspects réglementaires, notamment les distances de sécurité ainsi que sur le choix des dispositifs de protection les mieux adaptés à notre besoin ».
 

 

Une solution complète pour optimiser la surface au sol

 

La solution mise en œuvre avec le concours des équipes de SICK dont Frédéric Combes – Ingénieur Technico-Commercial – répond en tout point aux exigences de CONTINENTAL. Afin de réduire la distance de sécurité et donc d’économiser de la surface au sol, un barrage immatériel de sécurité deTec4 Core protège l’accès à la cellule robotisée. Le franchissement du faisceau lumineux pendant le cycle de travail du robot déclenche automatiquement l’arrêt. La prévention du redémarrage intempestif pendant la phase collaborative, est réalisée avec 2 ou 3 scrutateurs laser de sécurité S300, leur faisceau laser recouvre totalement l’espace intérieur de la cellule robotisée et la présence de l’opérateur est obligatoirement détectée.

 

«  C’est la première fois que nous mettions en œuvre des scrutateurs laser de sécurité dans notre usine, indique Fabrice Lemonnier, nous avions donc besoin d’être rassuré. SICK est à l’origine de cette technologie, ils ont donc une grande expérience et leurs produits ont fait leurs preuves en milieu industriel »

Toutes les fonctions de sécurité de cette application sont gérées via le système de commande de sécurité Flexi Soft de SICK qui intègre également une passerelle de communication Profinet pour router les données de diagnostic vers un API Siemens.
 
Scrutateur laser de sécurité S300, système de commande de sécurité Flexisoft et barrage immatériel de sécurité deTec4 Core
Scrutateur laser de sécurité S300, système de commande de sécurité Flexisoft et barrage immatériel de sécurité deTec4 Core

Conseil, Hot Line, jusqu’à la formation des équipes

 

« Finalement tout s’est bien passé et l’équipement est parfaitement opérationnel, nous confie Fabrice Lemonnier, nos intégrateurs n’ont eu aucune difficulté lors de l’installation et de la configuration des divers appareils. Les logiciels sont très intuitifs et point positif, ils sont en téléchargement gratuit via le site internet tout comme les documentations techniques et même les fichiers GSD, très utiles et fonctionnels pour faciliter l’interfaçage avec l’API Siemens. »

 

Fabrice Lemonnier, fort de son expérience, peut même donner quelques conseils avisés et précieux aux utilisateurs de scrutateurs laser :

«  Lors de la création des zone de détection des scrutateur laser, il faut éviter de définir des zones trop proches des obstacles fixes pour éviter de fausses détections. Il faut veiller à ce que la forme de la zone contrôlée ne change pas, les scrutateurs laser  doivent donc être fixés solidement pour ne pas modifier les profils de détection, nous avons également protégé les appareils avec des supports carénés, inclinés pour que l’on ne puisse pas tenir debout sur ces supports.»

 

L’atteinte des objectifs de gain de productivité nécessite un fonctionnement fluide et durable de l’outil de production, c’est la mission stratégique des équipes techniques de Continental.

 

« Nous produisons en 3 équipes 24/24, précise Fabrice Lemonnier, lorsque nous l’avons sollicitée pendant le projet, la Hot Line de SICK a parfaitement répondu et dans des délais courts, cependant nos cadences de production nous imposent une grande autonomie en matière de maintenance. Nous devons donc acquérir en interne toutes les compétences nécessaires, c’est pourquoi nous avons d’ores et déjà planifié un programme de formation par SICK pour chacun des produits qui ont été installés ».

 

Ces articles peuvent aussi vous intéresser :

Abonnez-vous à notre newsletter !

Pour ne rien manquer de nos actualités (produits, webinars, salons, formations, applications...), inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle !

 

Inscrivez-vous

Vers le haut