Contact
Feedback

Mesure de l'oxygène par technologie TDLS au lieu de paramagnétique : et si SICK changeait vos habitudes ?

L’émetteur laser TRANSIC100LP a le nez très fin pour la mesure de l’oxygène et l’expérience d’un client l’a démontré. Par rapport à la méthode traditionnelle de mesure paramagnétique, la technologie TDLS permet de réduire les coûts d’investissements et bien plus encore: Elle réduit également considérablement les coûts d'exploitation et de maintenance des installations d'inertage.

Pour le contrôle des systèmes d'inertage, il existe plusieurs technologies sur le marché. À ce jour, la solution éprouvée d’analyse d'oxygène à l’aide d’appareils de mesure extractifs et paramagnétiques, a toujours été la norme. Maintenant, il devient clair que la technologie TDLS (Tunable Diode Laser Spectroscopy), remporte tous les suffrages.

Mesure de la concentration en oxygène avec la technologie TDLS 


La technologie TDLS est déjà une technique bien connue pour les mesures très sélectives. Elle avait jusqu'à présent trouvé sa place dans les applications exigeantes de la surveillance des procédés chimiques ou de la combustion. Ses avantages résident dans le niveau de robustesse offert, le peu de sensibilité aux interférences et ses exigences minimales de maintenance. Désormais, grâce à la nouvelle génération de transmetteurs TDLS de SICK, cette technologie est disponible à un prix très attrayant pour les mesures standards. Déjà éprouvé avec succès dans plus de 500 stations de mesure, le TRANSIC100LP a été développé en version à sécurité intrinsèque (conforme à ATEX / IECEx) pour les mesures in situ dans des installations classées en zone 1, ou pour des mesures extractives avec en option une platine de montage. 

Un choix gagnant

 

Après une année de tests, une société chimique américaine qui a effectué un comparatif,  n'a pas tardé à prendre une décision. Elle recherchait un autre type de technologie de mesure après avoir rencontré des problèmes répétés avec ses analyseurs d'oxygène paramagnétiques. Ce qui était aussi important, c'était que le dispositif devait être facilement accessible lorsqu'il était installé sur le réservoir; idéalement, sans qu’un conditionneur de gaz ne soit nécessaire, at avec la possibilité de calibrer le matériel sur le site. Le TRANSIC121LP, homologué FM pour une utilisation dans des environnements explosifs a remporté la compétition.  Le filtre en PTFE conçu pour protéger le transmetteur permettait de supprimer complètement le conditionneur de gaz. En outre, un système simple d’extraction des gaz  a permis d’installer l’émetteur de manière à faciliter son accès. Enfin, l’étalonnage ne nécessitant que de l’azote et de l’air ambiant, a beaucoup facilité la tâche du personnel de maintenance. 


Une réduction très significative des coûts d’exploitation et d’installation 


Cette société a évalué financièrement les deux principes de mesure dans des conditions entièrement identiques, en examinant tous les aspects, y compris les coûts. Dans ce domaine particulier, la technologie TDLS et le concept de transmetteur se sont avérés clairement gagnants : en fait, les coûts de conditionnement du gaz sont tombés à pratiquement zéro. De même, les coûts d’installation ont diminué des trois quarts et les dépenses associées à la mesure TDLS ont été inférieures de 64% au principe de mesure paramagnétique. Même en ce qui concerne la maintenance, les chiffres étaient éloquents : cette technologie a permis d’économiser 75% des dépenses. Alors qu’une heure de maintenance du conditionneur de gaz par mois est nécessaire dans le cas de la mesure TDLS, la mesure paramagnétique nécessitait quatre heures par mois. Qui plus est, les résultats ont montré que la station de mesure TDLS ne nécessitait que le quart des pièces et des consommables par rapport à la mesure paramagnétique. 

Abonnez-vous à notre newsletter !

Pour ne rien manquer de nos actualités (produits, webinars, salons, formations, applications...), inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle !

 

Inscrivez-vous

Vers le haut