Contact
Feedback

Connecter l’ensemble des processus de production pour plus de transparence : le défi de l’intégration verticale

L’usine du futur sera conçue de manière à fonctionner en réseau, des fournisseurs jusqu’aux clients. Elle mettra à disposition un outil de production flexible, reconfigurable, efficace et rapide. Elle fera également l’interconnexion entre le monde de l’automatisme (système d’information industriel ou OT pour Operational Technologies) et de l’informatique d’entreprise (IT).

L’intégration verticale vise à optimiser la reconfiguration des processus de production en connectant l’ensemble des systèmes cyber physiques (capteurs, actionneurs…) avec les différents outils de gestion de production (planification, stocks…). Le but est d’adapter l’outil de production à la demande client. Les éléments doivent donc communiquer entre eux et avec les niveaux supérieurs de façon efficace et transparente. Mais ils doivent aussi être capables de remonter les données nécessaires à l’optimisation et la fiabilisation des systèmes simplement, sans engorger les voies de communication dans l’usine et tout en conservant leur intégrité et leur sécurité. SICK relève l’ensemble de ces défis à travers de nombreuses innovations telles que :

  • Ses capteurs et interfaces communicants
  • Les serveurs M2M, c’est-à-dire Machine to Machine » (OPC UA, MQTT, JSON…)
  • Ses interfaces de récupération et de transmissions de données sécurisées
  • Ses solutions Cloud et communautaires pour organiser, traiter, donner du sens et de la valeur aux données

Ce concept est encore un peu flou pour vous ? Venez-en discuter avec nos spécialistes et découvrir en démonstration les solutions SICK pour l’intégration verticale lors du Salon Smart Industries du 27 au 30 mars.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser :

Abonnez-vous à notre newsletter !

Pour ne rien manquer de nos actualités (produits, webinars, salons, formations, applications...), inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle !

 

Inscrivez-vous

Vers le haut