Contact
Feedback

Historique de la société SICK

Associée à une optique précise et une électronique intelligente, la lumière remplit un grand nombre de missions. Erwin Sick décèle ce potentiel très tôt et fonde sa propre entreprise en 1946. Les décennies qui suivent donnent naissance à un fournisseur mondial de capteurs et de solutions intelligentes destinés à l'automatisation industrielle.

 

    • 1950
      Premier capteur photoélectrique concret fonctionnant selon le principe de l'autocollimation et destiné à l'automatisation industrielle.
    • 1951

      Détecteur à courte portée NT1 :

      • appareil de contrôle de repères d'impression pour l'industrie de l'emballage
      • Premier barrage immatériel de protection contre les accidents sur des machines de production
       
    • 1952

      Barrage immatériel de protection statique contre les accidents avec miroir concave, sans roue à miroir.

    • 1956

      Premier analyseur de gaz de fumée opto-électronique fonctionnant selon le principe de l'autocollimation.

    • 1959

      Premier compteur optique avec afficheur et pré-réglage intégré de la valeur de consigne pour la détection rapide de petits objets.

    • 1960

      Premier contrôleur de cannette de fils de tricotage très fins (principe d'autocollimation)

    • 1962

      Premier capteur optique de hauteur pour le contrôle de niveau.

    • 1964

      Premier appareil de suivi des courbes pour guider un pantographe selon un plan de construction – Précurseur des fraiseuses CN actuelles.

    • 1967

       Identification des codes-barres de notices, d'étuis, de canettes, de tubes, etc. dans l'industrie pharmaceutique.

    • 1970

       Premier capteur de luminescence permettant de détecter des luminophores dans des objets.

    • 1973

      Fibre optique pour détecter de petits objets dans des espaces restreints.

    • 1975

      Lancement de la diode à semi-conducteur pour le faisceau d'émission des détecteurs et capteurs photoélectriques.

      Premier rideau de sécurité pour la commande d'écrans de protection sur les presses à excentrique.
      Premier lecteur de code de bagues de couleur pour identifier les codes sur des ampoules.
    • 1976

      Premier scrutateur de surface avec balayage en V tournant et réflecteur spécial en catégorie de sécurité 2 pour la sécurisation des surfaces dangereuses.

    • 1978

      Premier détecteur de gaz in-situ pour le dioxyde de soufre et l'oxyde d'azote (corrélation à filtre).

      Premier capteur photoélectrique permettant de détecter la position d'un réflecteur à l'aide d'un quadruple récepteur.
    • 1982

      Premier débitmètre fonctionnant selon le temps de propagation des ultrasons.

    • 1983

      Appareil de mesure permettant de surveiller l'émission de monoxyde de carbone dans les tunnels routiers.

      Première utilisation de codes imprimés analysés par des lecteurs laser
    • 1986

      Premier spectromètre in situ à matrice de diodes pour la détection de l'oxyde de soufre, de l'oxyde d'azote et de l'ammoniac

    • 1989

      Première détermination de distance avec lumière laser selon le temps de propagation de l'impulsion.

    • 1991

      Première utilisation de scrutateur de surveillance de surfaces permettant de protéger les objets (par ex. à l'entrée et à la sortie des sas).

    • 1993

      Premier scrutateur de surveillance de surfaces de catégorie de sécurité 3 pour la sécurisation de surfaces dangereuses.

    • 1995

      Premier détecteur de couleur.

    • 1996

      Premier appareil à temps de vol (Time of Flight) permettant le positionnement dans les compartiments des entrepôts de stockage à grande hauteur.

      Premier capteur photoélectrique avec protection contre la lumière ambiante.

      Premier capteur photoélectrique miniature avec élimination d'arrière-plan.

      Première utilisation d'un scanner laser à balayage pour mesurer les volumes.

      Premier capteur de luminescence dans l'automatisation utilisant des LED UV.

    • 1997

      La technologie SMART (Modular Advanced Recognition Technology) de SICK permet de lire désormais sans erreur les codes-barres endommagés.

      Premier détecteur de contraste avec fonction d'apprentissage dynamique et haute fréquence de commutation.
       
    • 1998

      Premier détecteur à réflexion directe insensible aux sources de lumière parasites.

    • 1999

      Premier capteur photoélectrique permettant de détecter par interruptions d'une ligne de lumière laser sur une matrice de 32 x 32 pixels pour identifier la forme et la position d'objets.

      Détecteur économique, de technologie Time of Flight, sous forme de capteur photoélectrique.

      Premier capteur photoélectrique dans un boîtier en téflon destiné à l'industrie de l'électronique et des process.

      Premier lecteur de code-barres avec fonction d'autofocus intégrée reposant sur la technologie Time of Flight.

      Plus petit capteur magnétique entièrement enrobé de matière synthétique.

    • 2000

      Capteur miniature pour vérin.  

      Systèmes de bus de sécurité.

    • 2001

      Lecteur de codes 2D à haute vitesse. 

      Capteur de vision doté d'une fonction d'apprentissage.

    • 2002

      Scrutateur laser palpeur avec commutation dynamique de champs de protection pour systèmes de transport sans conducteur.

    • 2003

      Nouvelle génération de capteurs photoélectriques : capteurs Array avec mesure simultanée de la position de l'objet à détecter et, en particulier, de son environnement.

    • 2004

      Capteurs à caméra tridimensionnels.

    • 2004

      Premier système de haute sécurité pour les presses basé sur une caméra.

    • 2005

      IO-Link : communication permanente grâce à une interface capteur/actionneur innovante.

      Les systèmes RFID permettent une identification sans contact visuel entre l'objet à identifier et le dispositif de lecture.

    • 2006

      Le plus petit scrutateur laser de sécurité S300.

    • 2007

      Capteur haut de gamme CCD avec éclairage intégré

    • 2009

      Navigation reposant sur la localisation de repères naturels.

    • 2010

      Ranger Couleur E : première caméra 3D haute vitesse au monde avec hautes performances d’acquisition d’images couleur.

    • 2011

      EKS/EKM36 : nouveau système Feedback-moteur avec interface numérique HIPERFACE-DSL

      MERCEM300Z : analyseur de mercure d'un nouveau genre avec une sensibilité extrême

    • 2012

       GHG-Control : mesure les gaz à effet de serre au lieu de les calculer

    • 2013

      Flexi Loop : avec le concept d'intégration décentralisé unique Flexi Loop, SICK répond à la demande d'une solution économique pour la mise en cascade des capteurs et interrupteurs de sécurité au sein d'une même machine.

    • 1950
    • 1951
    • 1952
    • 1956
    • 1959
    • 1960
    • 1962
    • 1964
    • 1967
    • 1970
    • 1973
    • 1975
    • 1976
    • 1978
    • 1982
    • 1983
    • 1986
    • 1989
    • 1991
    • 1993
    • 1995
    • 1996
    • 1997
    • 1998
    • 1999
    • 2000
    • 2001
    • 2002
    • 2003
    • 2004
    • 2004
    • 2005
    • 2006
    • 2007
    • 2009
    • 2010
    • 2011
    • 2012
    • 2013
  • 1946
    Naissance de l'entreprise SICK AG telle qu'elle existe aujourd'hui :
    Erwin Sick reçoit une licence des autorités militaires américaines à Munich pour son propre bureau d'études.
     
    1952
    Présentation à la Foire internationale des machines-outils de Hanovre du premier barrage immatériel de prévention des accidents prêt à être fabriqué.  Les commandes qui en résultent conduisent à la première production en série et constituent une percée économique.
     
    1956
    L'entreprise, qui compte 25 employés, déménage à Waldkirch.
     
    1972
    La première filiale voit le jour en France.
     
    1975
    Expansion à l'étranger avec la fondation d'une filiale aux États-Unis.
     
    1988
    Erwin Sick meurt à l'âge de 79 ans. Gisela Sick reprend la direction de l'entreprise de son mari en tant qu'associée principale.
     
    1996
    Conversion d'Erwin Sick GmbH en société par actions.
     
    1999
    Première émission d'actions pour les employés en Allemagne et à l'étranger.
     
    2006
    SICK célèbre son 60ème anniversaire.
     
    2016
    La société SICK est présente partout dans le monde avec près de 50 filiales et participations, ainsi que de nombreuses agences. SICK emploie près de 8.000 employés de par le monde et a généré en 2016 un chiffre d'affaires de 1.361,2 millions d'euros.
  •  

     

    1909

    Erwin Sick, fils d'un conducteur de locomotive, naît le 3 novembre à Heilbronn.
     
    1924 - 1928
    Formation dans l'optique et compagnonnage
     
    1932
    Début de carrière chez Siemens & Halske à Berlin en tant qu'arithméticien en optique. Le département d'arithmétique est fermé au bout de six mois. Erwin Sick est transféré au laboratoire pour effectuer des tâches expérimentales d'arithmétique et de conception, en particulier dans le domaine du film en couleur.
     
    1934 – 1939
    Employé, initialement comme concepteur, puis comme ingénieur, chez Siemens, Bosch et Askania, il travaille sur des projets de développement complexes de film couleur, la cinématique, les appareils d'astronomie et de physique.
     
    1939 - 1945
    Chef de laboratoire à l'usine d'optique de A.C. Steinheil & Söhne à Munich
     
     
    1944
    Mariage avec Gisela Neumann.
     

     

     

     

    1945

    Se met à son compte : dans un vieux baraquement à Vaterstetten, près de Munich, où Erwin Sick vit avec sa femme, il poursuit avec ténacité ses objectifs de développement technologique pour produire des appareils opto-électroniques.  Erwin Sick subvient aux besoins de sa famille avec des radios qu'il fait lui-même.
     
    1946
    Il fonde le 26 septembre l'entreprise qui deviendra SICK AG : Erwin Sick, au passé politique neutre, reçoit un permis des autorités militaires américaines pour « exercer sa profession d'ingénieur ».
     
    1949
    Premières commandes lors de la 1ère édition de la foire « Achema » à Francfort après une longue interruption. L'Achema était une « exposition d'appareils de chimie » organisée par les fournisseurs de l'industrie chimique.
     

    1951

    Lors du « Salon allemand des inventeurs et des nouveaux développements » qui se tient à Munich en juin, Sick présente le premier modèle en bois de son barrage immatériel et reçoit un certificat « pour performance créative exceptionnelle ». La demande de brevet accordée le 20 octobre pour le barrage immatériel mis au point par Erwin Sick sur le principe de l'autocollimation constitue une percée technologique et la base de toute une gamme d'appareils.
     

    1952

    Lors de la « 2ème exposition internationale de machines-outils » de Hanovre, Sick présente le premier barrage immatériel de prévention des accidents prêt à être fabriqué. Les commandes qui en résultent conduisent à la première production en série et amorcent enfin la percée économique de l'entreprise.

    1954

    Erwin Sick tente en vain d'obtenir un prêt de l'État libre de Bavière pour renforcer l'entreprise. Lorsque le Bade-Wurtemberg lui accorde, il déménage de Munich à Oberkirch dans le Bade.

    1956

    Déménagement de l'entreprise et de ses 25 employés d'Oberkirch à Waldkirch, dans le bâtiment de la société August Faller KG, An der Allee 7-9. 
    En octobre, Sick obtient un brevet pour un nouveau type de barrière réflex, qui devait devenir par la suite l'une des meilleures ventes de l'entreprise.

    1960
    Création de l'« Institut de l'automatisation » à Munich pour le développement d'appareils opto-électroniques destinés à l'industrie. L'argument principal de Sick pour la création de cette organisation dans la capitale bavaroise est la pénurie d'ingénieurs qualifiés à Waldkirch.

    1971

    Erwin Sick reçoit la Grand-Croix de Première Classe de l'Ordre du Mérite de la République Fédérale d'Allemagne des mains du ministre de la Justice Rudolf Schieler, à l'occasion du 25ème anniversaire de la création de l'entreprise, le 26 novembre. 

    1976/77

    Construction du bâtiment dans la rue Sebastian-Kneipp. Le bâtiment à l'adresse An der Allee 7 – 9 est restitué à la ville.

     
    1977
    Déménagement dans la nouvelle usine de la rue Sebastian-Kneipp, qui est toujours le siège de l'entreprise.

    1980

    Le 19 novembre, la faculté pour les machines à l'université technique de Munich délivre à Erwin Sick son doctorat honoraire en ingénierie, en reconnaissance de sa contribution « au développement scientifique et conceptuel des appareils optiques à évaluation électronique des signaux »
     

    1982

    Le 2 décembre, Erwin Sick reçoit la médaille d'or Diesel « pour ses nombreuses inventions en opto-électronique ».

    1988

    Le 3 décembre, âgé de 79 ans, Erwin Sick succombe à un arrêt cardiaque.
70 YEARS OF INNOVATION IN 612 SECONDS
Vers le haut