Une lueur à l’horizon - désinfection à l’aide de la lumière UV et nanoScan3

17 juin 2020

En été, les lunettes de soleil et les crèmes solaires nous protègent contre cette lumière. Mais les virus n’ont aucune chance d’y échapper. Il est question de la lumière UV. Elle peut être dangereuse pour les yeux et la peau, mais elle a un effet destructeur sur les virus. Pour cette raison, on a désormais recours régulièrement et avec succès à la lumière UV pour la désinfection de salles. Et afin de protéger aussi les personnes en rapport avec ces applications, des esprits ingénieux ont développé des robots à cet effet. La start-up chinoise Youibota recours à une solution éprouvée pour la commande de plate-formes mobiles avec le nanoScan3 de SICK.

Equipped with a nanoScan3, the ARIS-K2 moves safely around the room like a mobile platform.
Equipped with a nanoScan3, the ARIS-K2 moves safely around the room like a mobile platform.

 

Alors que sur toute la planète, on tente de trouver une solution pour stopper la pandémie et de développer un vaccin, on mise de plus en plus sur la lumière UV pour la désinfection de surfaces et de salles. Des entreprises du monde entier travaillent sur des solutions de désinfection de surfaces mobiles basées sur la lumière UV. C’est aussi le cas de la start-up chinoise Youibot qui a développé un robot de désinfection. L’appellation quelque peu martiale, « ARIS-K2 Viruskilling-Roboter » indique alors clairement la fonction principale de ce nouveau produit. Mais cela fonctionne avant tout grâce à ses « valeurs intérieures » qui sont fournies par le partenaire SICK sous forme du nanoScan3. Cela garantit entre autres que le robot puisse réellement exécuter son travail sans aucun danger pour les personnes concernées.

The Chinese start-up Youibot selected the nanoScan3 from SICK as a tried-and-proven solution for controlling mobile platforms.

 

Fonctions multiples, plate-forme mobile

Équipé d’un nanoScan3, ARIS-K2 se déplace de façon sûre dans la pièce à la manière d’une plate-forme mobile. Le nanoScan3 est le plus petit scrutateur laser de sécurité de SICK. Il convient parfaitement à la protection et la localisation de plates-formes mobiles. La simplicité d’utilisation du logiciel de configuration Safety Designer et ses possibilités d’intégration intelligentes étaient un argument supplémentaire pour les constructeurs de robots chinois. Ils assurent flexibilité et gain de temps, même lors de l’implémentation pour l’application de désinfection. « Nous sommes très contents d’avoir pu aider Youibot lors de la réalisation de ce robot dans un délai aussi bref. Avec notre nanoScan3, il naviguera en toute sécurité sur ses circuits de désinfection », résume Benny Liu, le responsable produit de SICK.

 

The Chinese start-up Youibot selected the nanoScan3 from SICK as a tried-and-proven solution for controlling mobile platforms.
The Chinese start-up Youibot selected the nanoScan3 from SICK as a tried-and-proven solution for controlling mobile platforms.

 

Désinfection intégrale des surfaces

Le robot mobile, en dehors des conduits de lumière UV, est équipé en plus d’une caméra thermique. Cela lui permet d’exécuter une double fonction : la journée, le robot contrôle la température du corps des passants et la nuit, il désinfecte avec ses conduits de lumière verticales, par ex. des ateliers de production. « Les domaines d’application principaux sont par ex. les centres commerciaux, les sites de production et tous les domaines où un grand nombre de personnes se rassemblent », explique Benny Liu. Concrètement, le robot fascinant brille déjà dans les usines, à l’aéroport et dans un hôpital - une véritable lueur à l’horizon. Le nanoScan3, pour la sûreté à tous les niveaux.

 

 

Autres articles :

Les capteurs déterminent le futur des robots collaboratifs

Sortir dans le monde - avec l’outdoorScan3, SICK présente une nouveauté mondiale

« Lors de l’utilisation de nouveaux systèmes de robots, le paramètre le plus important est la sécurité »